Ciné Club - Cinéma CINE A Amboise

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Evénements
LE CINÉ CLUB
Les films seront présentés par Pascal JUBIN, Lionel Tardif sera présent pour des hommages à divers cinéastes.
 Tarif unique 7 euros 
Jeudi 19 octobre 2017 à 20h00
 Le film sera présenté par Pascal JUBIN
 Au diable Staline, vive les mariés !
(2008) - Durée : 1h24 - V.O.S.T.F
Comédie, Roumain, réalisé par Horatiu Malaele
Acteurs : Alexandru Potocean, Meda Andrea Victor, Luminita Gherghiu...
 
 Roumanie, de nos jours. Une équipe de tournage arrive dans un village isolé pour un reportage sur des phénomènes paranormaux. A la surprise de tous, seules de vieilles femmes en deuil habitent ce village. Quelle est donc leur histoire ?
Roumanie, 1953. Ana et Iancu sont sur le point de se marier.  
Tout le village s'attelle aux préparatifs de la noce. C'est un véritable festin qui attend tous les convives. Alors que la fête bat son plein dans le jardin de la maison, le maire du village et le commandant du régiment font irruption pour
annoncer la mort de Staline ainsi qu'une semaine de deuil national prenant effet sur le champ. Toutes les festivités sont interdites.
Malgré l'interdiction, les mariés et leurs invités feront preuve d'ingéniosité pour poursuivre la fête...
  
Jeudi 26 octobre 2017 à 20h00
 Le film sera présenté par Pascal JUBIN
Allemagne année zéro
(1948) - Durée : 1h11 - V.O.S.T.F
Drame, Italien, réalisé par Roberto Rossellini
Acteurs : Edmund Meschkle, Inguetraud Hinze, Franz-Otto Krüger, Ernst
Pittchau, Erich Gühne, Hans Sangen, Heidi Blänkner...
 
Berlin, l'été après la capitulation allemande, la famille Köhler est obligée de partager avec quatre autres locataires un appartement trop petit. M. Köhler, veuf et malade, vit là avec ses trois enfants. Sa fille Eva s'occupe de la maison pendant la journée, et la nuit fréquente les bars. Le premier fils, Karl-Heinz, ancien soldat de la Wehrmacht, se cache dans l'appartement craignant d'aller en prison. Le plus jeune, Edmund, âgé de douze ans, est confronté à la dure réalité de la vie. Il s'efforce d'aider sa famille à survivre. Après avoir empoisonné son père, à l'instigation de son ex-instituteur nazi, il finit par se jeter du haut d'un immeuble.
Allemagne année zéro est le troisième volet d’un ensemble communément appelé « trilogie de la guerre » dans l’œuvre de Rossellini et qui comprend Rome, ville ouverte (1945) et Paisà (1946). Ces films marquent une rupture capitale non seulement dans la carrière de Rossellini mais aussi dans toute l’histoire du cinéma. Considérés comme l’acte de naissance du néoréalisme, cette trilogie constitue également une date clé de la modernité
cinématographique. Rossellini décide de remettre en question les principes esthétiques du cinéma et sa fabrication devant la catastrophe morale que représentent la Seconde Guerre mondiale et ses conséquences sur les populations européennes.
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu